jeudi 5 avril 2012

FIV 2e du nom

Voila venir notre 2e petit chapitre, douloureux encore une fois mais il a c-quand même le mérite d'avoir mis les choses au clair, et bien comme il faut: 
CE N'EST PAS SI FACILE D'AVOIR UN BEBE...


Nous avons décidé de faire notre 2e FIV tout de suite après le délai légale après la 1ère....J'étais encore dans cette espèce d'euphorie obsessionnelle du "ça marchera, je le sais"). Ils nous ont conseillé de passer les fêtes tranquillement et de se revoir en janvier 2012...Je ne sais plus si je l'avais dit mais j'ai su mon 1er échec le jour de mes 25 ans (j'avais commencé à avoir des spottings), bref je devais faire une grosse fête le week-end d'après, mes beaux parents venaient en vacances chez nous pour 6 semaines, il y avait Noël et la St Sylvestre qui se faisaient chez nous. Bref, il fallait se relever et vite!!!  

Quand j'ai appelé la sage femme le jour des résultats de la prise de sang, je n'ai pas pu m'empêcher de verser une larme, je lui avait dit que c'était trop dur, que c'était injuste et croyez le ou pas, elle a su trouver les mots juste (quand je vous dit que cette équipe est géniale ;-). Elle m'a juste dit que la 1ere fois c'est très rare que ça fonctionne, que c'est comme si c'était un essai et qu'il fallait pas que je m'en fasse car je l'aurai MON BEBE. Elle m'a dit "je vous donne tout de suite un rendez-vous pour dans 1 mois mais passez les fêtes tranquillement" ça m'a fait sourire car du coup dans ma tête "chouette je vais pouvoir me bourrer la gueule au champagne" et j'en avais bien besoin.  J'essayais juste de prendre les choses du bon côté.



Tu ne m'auras pas


Au mois de janvier quand nous allons au centre (80 bornes tout de même), quand je vous dit que nous avons la poisse qui pèse sur nos têtes, quand elle me fait mon écho pour vérifier si tout va bien, elle me dit: "vous allez bientôt avoir vos règles, par contre je ne sais pas s'il y aura les 5 jours nécessaires pour Oromone" et devinez quoi mais non il n'y a pas eu les 5 jours, au bout de 2, elles ont débarqué ces pét***. Il a donc fallu attendre le cycle d'après, comme c'était long, comme j'avais hâte. Je ne pensais quasiment qu'à ça.


Traitement de cheval

Mon traitement a été quelque peu modifié (un peu beaucoup même!!):cette fois-ci on part sur du 250 UI de Puregon, puis on passe par du 200 de Menopur avec quelques doses de 0,25mg Orgalutran pour finir par une belle injection d'Ovitrelle au 9e ou 10 jours...ça a été relativement court cette fois-ci, mes ovaires avaient réagi comme de petits fous, aussi excités que moi j'imagine....
Mes piqouz étaient beaucoup plus difficiles à gérer pour cette 2e car pour Menopur c'est un produit à préparer soit même, la petite galère et l'angoisse du début et la déprime.


Cette fois-ci on dort mais pas trop

Pour accommoder Loulou et pour voir la différence, je choisi l'option "piquez moi un peu pour voir" soit une petite anesthésie locale, mais en sachant que je suis très sensibles à tous ces produits, le résultat a été juste très ETONNANT.
 En fait lors de la ponction, en AL (car en AG ça ne servirait à rien), pendant que le gygy essaie d'extirper les petits oeufs dans les profondeurs de mon intimité, la sage femme me murmure à l'oreille, elle essaie de me détendre en me disant de penser à des choses bien, d'agréables souvenirs, donc quelque chose qui fait oublier que ce qu'il sont entrain de faire plus bas est terriblement douloureux...Mais j'ai réussi à parti quand même, je ne sentais plus mes jambes, j'étais à moitié dans les vapes et j'ai commencé à sentir mes larmes couler sur mes joues, impossible d'ouvrir les yeux, et là je sanglote, de plus en plus, tellement qu'ils sont obligés de s'arrêter (eh oui on entend tout, on sent tout ce qui se passe  autour... Et la sage femme a eu la merveilleuse idée de me faire parler de choses complètement inutiles pour que je n'y pense plus (genre ce que j'a mangé au petit dej avant de venir). En fait ce qui s'est passé c'est que toute la pression que j'ai ressenti, le fait de ne pas réussir à avoir de bébé, de voir mon Loulou déçu, ça m'a fait terriblement mal au coeur et quand on est shooté, et bien ça sort tout seul...La totale honte quoi. J'ai même dit dans mon délire que le gygy était génial mais bizarre....La honte je vous dis.

Cette fois-ci j'ai réussi à pondre 17 petits oeufs dont 12 matures....J'ai félicité mon corps d'avoir réussi cet exploit. 
J'ai attendu avec impatience l'appel du biologiste le lendemain. 9h rien, 10h rien, 10h30 rien, bah ça alors...C'est bizarre. La réponse: quelqu'un, quelque part a ce message sur sa messagerie "Bonjour, c'est le Dr G., sur les 17 on a réussi a fécondé 12 et il y en a 9 qui sont pas mal du tout. On fera le transfert jeudi"
Morte de rire, il s'était gouré d'un chiffre. 

Arrivés le jeudi au centre, tout tremblant mais moins stressée que la 1ère fois, ils vont me transférer 2 beaux brybrys (on a tenté de dire 3 mais on a eu droit à un NON en bonne et du forme --- et ils ont eu raison) et 2 sont congelés le jour même et 5 laissés grandir un peu plus....


Le résultat a été sans appel, comme la 1ère fois: la veille de la prise de sang: début de spotting... Mon monde s'écroule mais je ne pleure pas, je suis juste déçue, très déçue...Ils étaient beaux, très beaux... et ils ne s'étaient même pas accrochés. 

Taux de Beta HcG: moins de 1UI

On ne peut pas être plus clair que ça....


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire